Le maître d’apprentissage

Le maître d’apprentissage est au cœur du dispositif de la formation alternée et de sa réussite.

Il a pour mission de contribuer, au sein de l’entreprise, à l’acquisition par l’apprenti des compétences correspondant à la qualification choisie et au diplôme préparé, en étroite liaison avec le CFA.

Il a également pour rôle d’évaluer l’apprenti en situation de travail dans le cadre du contrôle en cours de formation (CCF), dont les notes sont prises en compte pour la délivrance de certains diplômes. Le maître d’apprentissage entretient donc une relation privilégiée avec son apprenti et le guide tout au long de sa formation.

La charte de l’alternance est destinée à tous les apprentis entrant en première année. C’est un engagement tripartite, qui fixe les objectifs, les rôles et les responsabilités de chacun des partenaires : apprenti, entreprise, CFA.

La charte de l’alternance rappelle notamment :
• l’importance des documents de liaison ;

  • la nécessité de participer aux rencontres organisées au CFA ;
  • l’exigence d’une assiduité et des comportements respectueux et positifs ;
  • l’obligation de garantir la santé et la sécurité au travail.

La charte du maître d’apprentissage

■ Le maître d’apprentissage peut être le chef d’entreprise, un salarié ou une personne non salariée (conjoint, collaborateur, associé, etc.) si cette dernière exerce effectivement des fonctions dans l’entreprise.

■ Le maître d’apprentissage doit impérativement être présent dans l’entreprise où travaille l’apprenti. Car, outre l’accueil et la formation dans l’entreprise, le maître d’apprentissage assure le suivi du jeune.

■ Le maître d’apprentissage doit être majeur, offrir toute garantie de moralité et présenter des compétences pédagogiques et professionnelles.

■ Le maître d’apprentissage doit posséder :

  • soit un diplôme ou un titre au moins égal à celui préparé par l’apprenti et avoir deux ans d’expérience professionnelle en relation avec la qualification préparée par l’apprenti ;
  • soit une expérience professionnelle de trois ans en rapport avec le diplôme préparé par l’apprenti après avis du recteur d’académie ;
  • soit une expérience professionnelle de trois ans en rapport avec le diplôme préparé par l’apprenti et d’un niveau minimal de qualification déterminé par la commission départementale de l’emploi et de l’insertion.

■ Le nombre maximal d’apprentis pouvant être accueillis simultanément dans une entreprise est de deux par maître d’apprentissage.

Le titre de Maître d’Apprentissage Confirmé (MAC) est un titre reconnu par la profession.

Il s’agit d’une reconnaissance de l’implication du salarié dans la formation des jeunes et de leur intégration dans la vie professionnelle. C’est aussi une reconnaissance de qualité pédagogique.

Le financement de la formation des maîtres d’apprentissage est assuré par les organismes collecteurs des cotisations formation des entreprises.

Pour plus d’information Rendez-vous sur la Formation Continue